Savon de café

BELGIQUE (HQ) – En décembre, Christeyns a commencé avec un projet pour voir si nous pouvons produire du savon à partir de marc de café. Cette initiative s’inscrit dans l’idée d’une économie circulaire où l’on réutilise les matériaux pour réduire au minimum les déchets.

Chaque année, environ 45 000 tonnes de marc de café finissent dans la poubelle en Flandre (Belgique). Comment pourrions-nous traiter ces déchets afin qu’ils ne soient pas simplement perdus ? Christeyns a été contacté pour contribuer à cette histoire d’économie circulaire. Le marc de café contient, en fait, de l’huile qui peut être transformée en savon. En coopération avec Kaffee Circulair, un projet de GLIMPS. Nous avons relevé le défi.

Comment cela fonctionne-t-il dans la pratique ? La société Suez collectera du marc de café de la ville de Gand (Belgique), de l’Université de Gand et d’un certain nombre de petites organisations à Gand et les environs. Les grains sont séchés puis pressés pour extraire l’huile. L’huile obtenue est de composition similaire à celle de l’huile végétale : 1 kg de marc de café donnera environ 40 grammes d’huile. Christeyns utilisera ensuite cette huile pour fabriquer du savon pour les mains et le sol.

Fin 2020, nous avons reçu le premier litre d’huile fabriqué à partir de marc de café. Dans la deuxième phase, nous aurons quelques centaines de litres à travailler. Notre filiale Govi transformera l’huile en un produit semi-fini, que Christeyns ajoutera ensuite à une formule pour produire du savon. Le savon aura probablement une couleur foncée et pourra avoir une odeur de café. Le savon à café sera ensuite vendu par l’intermédiaire de distributeurs et servira de cadeau promotionnel.

Même après que l’huile ait été pressée à partir du marc, le marc de café restant peut être transformé en, par exemple, un engrais pour les plantes. Cette question sera étudiée plus en détail avec d’autres entreprises. Si elle réussit, nous pouvons parler d’une histoire complète d’économie circulaire.